• Angers: René Bazin

    "Si loin que je remonte dans mes souvenirs, je me trouve écrivant des vers, soit au collège, soit plus tard, entre deux cours de droit, sur un banc du jardin du Luxembourg. Je tenais aussi un journal de mes impressions et de ce qu'on croit être des pensées, quand on est jeune."

    René Bazin

     

    R.Bazin3-copie-1.jpg

    René Bazin est né à Angers, le 26 décembre 1853.

    Après une licence de droit à Paris, il obtient un doctorat de droit à Angers et tiendra la chaire de droit criminel, en 1882.

     

    Rédacteur en second au journal L'Etoile, il rédige "Stéphanette " son premier roman. Mais c'est avec "Ma tante Giron" que les portes du milieu littéraire s'ouvrent, en 1885. L'éditeur Calmann-Lévy rachète les droits du roman.

     

    Les romans de René Bazin parlent le plus souvent du milieu paysan de l'ouest de la France. Il y décrit, la lutte du catholicisme, les valeurs traditionnelles contre la ville, le progrès... C'était en quelque sorte un écologiste avant l'heure.

     

    Le roman que je préfère est "La terre qui meurt" qui évoque le drame d'un domaine agricole abandonné.

     

    Plusieurs Bazin sont fort connu à Angers.

    • André Bazin, écrivain et critique de cinéma. (aucun lien de parenté avec les deux autres).
    • René Bazin, grand oncle de Hervé, écrivain et professeur à l'Université Catholique.
    • Hervé Bazin, le plus connu.

    Le buste de René Bazin est dû au sculpteur Jules Poulain, inauguré le 12 avril 1986, il est désormais devant l'entrée de l'UCO.

    R.Bazin4

     

    R.Bazin1

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :