• Louvaines

    Louvaines est village qui remonte au XVéme siècle, on retrouve aussi des traces d'un dolmen dans le parc du château de Launay.

     

    L'église St-Aubin a été entièrement reconstruite au XIXéme. Le seul sanctuaire intéressant est celui du hameau de la Jaillette.

     

    Ht Segréen 079

     

    En 1194,l' église porte le nom de Jailleta.

    Elle a été fondée, par Geoffroy Lostoir Ostorius, après son retour d'une expédition en Terre sainte.

     

    Ht Segréen 072
    L' église a deux parties bien distinctes :

    - la première est la chapelle d'origine romane.

    - la seconde, la nef et de choeur, est de style gothique Plantagenêt.

     

    Ht Segréen 074

     

    La porte, située à l'ouest côté rue, est de style roman, le portail en plein cintre à double tore est encadré par des moulures en biseau avec colonnettes et chapiteaux à double crochet.

     

    Ht Segréen 077

    Une clef de voûte en pierre, de style gothique Plantagenêt, représente une Vierge à l'Enfant.

    Des peintures murales sont découvertes à la fin du XIXe siècle sous le badigeon qui les recouvrait, elles représentent le martyre de Saint-Blaise

     

    Ht Segréen 078

     

    Plusieurs oratoires et chapelles marquent les entrées du village.

     

    Ht Segréen 021

     

    Ht Segréen 024   Ht Segréen 026

     

    Ht Segréen 050

     

    Ht Segréen 047   Ht Segréen 049

     

    Situé sur l'Oudon le lavoir.

     

    Ht Segréen 033

     

    Ht Segréen 035

     

    Ht Segréen 039

     

    Ht Segréen 037

     

    Ht Segréen 040

     

    Ht Segréen 041

     

    Ht Segréen 045

     

    Autre curiosité du village: le manoir connu sous le nom de château du Hardas.

     

    Ht Segréen 053

     

    Ht Segréen 056

     

    Et un vestige de l'industrie du pays: la Briqueterie

     

    Ht Segréen 134

     

    La briqueterie date d'avant 1856, car Mr Bodard de la Bodardière, alors propriétaire, avait fourni le carrelage de terre cuite pour rénover l'église de Louvaine.

     

    Ht Segréen 138

    Mr Bodard fabriquait de la brique, des carreaux de terre cuite et des tuyaux de drainage.

     

    Ht Segréen 141
    En 1901, la briqueterie est achetée par Emile Alfred Billard qui la cédera en 1920 à son fils Emile Charles.

     

    Ht Segréen 143

     

    Ht Segréen 148
    Après la guerre de 14-18, la fabrique employait 24 personnes, c'était l'heure de la prospérité.

     

    Ht Segréen 150

     

    Ht Segréen 151
    En 1931, Eugéne Letourneux prend la suite.

     

    Ht Segréen 158

     

    En 1940, les autorités allemandes imposaient un camouflage de toute les lumières la nuit. Les fours à bois dont les entrées étaient en plein air, répandaient une lumière vive qui se voyait de très loin, ils furent donc contraints de cesser leur activité.

     

    Ht Segréen 159

     

    Ht Segréen 156

     

    Ht Segréen 157

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :